Izumi Mattei-Cazalis – Illustratrice

Designer graphique, dessinatrice et céramiste
www.byizumi.com // Izumi.art@me.com
facebook // instagram

Izumi Mattei-Cazalis née en 1975, a entamé ses études et a forgé sa créativité à L’ESAA Duperré puis à Estienne, prestigieuses Écoles d’Arts Appliqués. Elle y obtient, en 1998 le Diplôme Supérieur d’Arts et Techniques de Communication. Menant simultanément une activité en France et au Japon de designer graphique indépendante (identités et communications visuelles, illustration, édition…), d’artiste graveur et de céramiste, exposant régulièrement; elle vit sa passion comme un vaste champ d’exploration plastique et formel.

Démarche de l’artiste

Dans son univers graphique, se ressentent, omniprésentes, ses influences japonaises qui donnent à son trait une émotion esthétique et si particulière.
La céramique tout comme la gravure lui apportent un moyen expressif supplémentaire. La variété des supports et les multiples possibilités de rendus conviennent bien à cette artiste, toujours heureuse de se frotter à de nouvelles contraintes techniques exigeantes.
On retrouve d’ailleurs dans son travail d’artiste la patte de la “communicante”, dès lors que chaque œuvre, à travers son approche conceptuelle, amène une réflexion philosophique et sociale. C’est à travers des mises en scènes trompeuses de bestiaires mi-animaux, mi-humains qu’elle donne vie à une autre dimension à son discours et qu’elle amplifie les ambiguïtés des relations humaines. Izumi porte un regard acéré sur la société et propose une réflexion sur le “masque social”, le “paraître”, les jeux de “faux-semblant” où chacun ne montre qu’une partie de sa personnalité. Cela nous renvoie à notre propre ambiguïté et au visage que nous voulons bien montrer aux autres. Entre “être” et “paraître” les mentalités se dévoilent, les masques tombent…

Livres :
Une dent de lion dans mon jardin
Des oreilles d’éléphant dans mon jardin
Quelle mouche t’a piqué ?
13, ou comment saisir sa chance ?
Quand le kiwi perdit ses ailes
Un manteau d’écailles pour le pangolin