Illustrateurs

IZUMI

Designer graphique, dessinatrice et céramiste
www.byizumi.com // Izumi.art@me.com
facebook // instagram

Izumi Mattei-Cazalis née en 1975, a entamé ses études et a forgé sa créativité à L’ESAA Duperré puis à Estienne, prestigieuses Écoles d’Arts Appliqués. Elle y obtient, en 1998 le Diplôme Supérieur d’Arts et Techniques de Communication. Menant simultanément une activité en France et au Japon de designer graphique indépendante (identités et communications visuelles, illustration, édition…), d’artiste graveur et de céramiste, exposant régulièrement; elle vit sa passion comme un vaste champ d’exploration plastique et formel.

Démarche de l’artiste

Dans son univers graphique, se ressentent, omniprésentes, ses influences japonaises qui donnent à son trait une émotion esthétique et si particulière.
La céramique tout comme la gravure lui apportent un moyen expressif supplémentaire. La variété des supports et les multiples possibilités de rendus conviennent bien à cette artiste, toujours heureuse de se frotter à de nouvelles contraintes techniques exigeantes.
On retrouve d’ailleurs dans son travail d’artiste la patte de la “communicante”, dès lors que chaque œuvre, à travers son approche conceptuelle, amène une réflexion philosophique et sociale. C’est à travers des mises en scènes trompeuses de bestiaires mi-animaux, mi-humains qu’elle donne vie à une autre dimension à son discours et qu’elle amplifie les ambiguïtés des relations humaines. Izumi porte un regard acéré sur la société et propose une réflexion sur le “masque social”, le “paraître”, les jeux de “faux-semblant” où chacun ne montre qu’une partie de sa personnalité. Cela nous renvoie à notre propre ambiguïté et au visage que nous voulons bien montrer aux autres. Entre “être” et “paraître” les mentalités se dévoilent, les masques tombent…

Livres :
Une dent de lion dans mon jardin
Des oreilles d’éléphant dans mon jardin
Quelle mouche t’a piqué ?
13, ou comment saisir sa chance ?
Quand le kiwi perdit ses ailes
Un manteau d’écailles pour le pangolin

Gabriele Pino

https://www.facebook.com/gabrielepinoillustratore/

https://www.instagram.com/pinocoteca/

Petit, Gabriele rêvait d’être un sorcier, puis il commença à dessiner et réalisa son rêve.
Diplômé de l’IED Turin avec un diplôme en illustration et en communication visuelle, il travaille comme illustrateur indépendant. Il dessine des bandes dessinées pour l’hebdomadaire «Origami» et crée avec la designer et céramiste Cecilia Mosso la gamme «Memorie»: des objets en céramique qui associent design, illustration et psychologie.
La nature et l’homme sont sa source d’inspiration. Il voyage souvent pour découvrir les histoires de la tradition orale et créer des projets de livres autoproduits. Dans ses temps libres, il laisse la vie le surprendre.

Livres :
Pour aimer son tigre

Marco Viale

marcoviale.it/

Marco Viale est un auteur illustrateur italien. Après un lycée d’art et une faculté d’architecture, il part à Milan pour travailler dans la publicité et la photographie, exposant son travail dans des galeries italiennes et étrangères. Il travaille en tant qu’illustrateur freelance pour des magazines, des agences de publicité et des maisons d’éditions.
Il a notamment écrit et illustré Sbadigli, Nessuno mi crede et Perché i moscerini sono sempre felici.
En 2013, La città dei lupi blu, son premier livre, gagne le prix jeunesse «Nati per Leggere» au Salon International du livre de Turin. Ses illustrations ont aussi été sélectionnées pour plusieurs prix dont «Notte di Fabia» en 2016 et «Illustrarte» en 2018.

Livres :
Je suis le roi

Anne Derenne (ADENE)

illustrationannederenne.blogspot.com

Illustratrice, vivant à Madrid, Anne dessine depuis toujours et ses crayons l’ont accompagnés dans chacune des étapes de sa vie. A partir de 2010, elle reçoit des commandes d’illustrations pour des journaux municipaux, puis pour la presse La Maison Ecologique et des pages web Frenchly Speaking.
Elle réalise aussi des illustrations pour la communication de nombreuses ONG telles que Cordaid, Adessium Fundation, UNESCO Pays-basque, Amnesty International Espagne…
Depuis début 2018, elle se dédie à plein temps à l’illustration et travaille sur plusieurs projets de livres pour la jeunesse.

Livres :
Où vont les racines des arbres ?

Adrienne Barman

www.adrienne.ch

Née à Lugano en 1979, Adrienne Barman vit aujourd’hui entre Grandson et Genève. Après des études de graphisme au Tessin, elle s’installe dans la ville de Calvin. Elle travaille pendant 5 ans au journal indépendant «Le Courrier» et dans un collectif de graphisme. 

Depuis quelques années, elle se consacre aussi à l’illustration en ayant publié plusieurs livres pour la jeunesse et bandes dessinées (Casterman, Actes Sud/Kaisen, La Joie de lire…). Elle collabore aussi sur différents mandats et dessins de presse.
Son dernier livre, «drôle d’encyclopédie» a été traduits en plusieurs langues et lui a valu le prix Suisse Jeunesse et Média 2015.

Livres :
Terre
Eau

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer